Uraniom: Jouer avec son propre avatar en 3D, c'est possible

Uraniom - Réel vs. Virtuel

Vous n'en pouvez plus de configurer votre avatar dans les moindres détails lorsque vous jouez à un nouveau jeu ? Uraniom se lance le défi de permettre à n'importe qui de scanner son visage pour l'importer en quelques clics sur n'importe quel jeu, telle est leur devise: "The hero is you". Je dois reconnaître que cette startup française que j'ai eu la chance de découvrir et de pouvoir tester lors de la Paris Games Week édition 2015 m'a assez étonnée avec une idée à la fois originale et très ambitieuse.

L'idée était à la base de scanner le corps entier des joueurs afin de les importer dans le jeu. Mais, je cite:
Scanner son corps en entier serait un travail bien trop long et fastidieux. De plus, avec toutes les armures, habits, etc. personnalisables que l'on retrouve aujourd'hui dans de nombreux jeux vidéo, il n'y a aucun intérêt à vouloir se scanner de la tête aux pieds. Nous nous sommes donc tenu au scan de la tête uniquement, qui est largement suffisant pour que Vous soyez le héro du jeu.


Comment ça marche ?

Uraniom, souhaitant proposer un produit accessible à tous et simple d'utilisation, nous propose la création d'un avatar du scan au jeu en seulement 3 étapes:
  • Se faire scanner en 3D à l'aide d'une tablette ou d'un smartphone équipé pour
Scan de mon visage en 3D

  • Personnaliser son avatar sur un logiciel gratuit développé par Uraniom
Interface du logiciel Uraniom

  • Installer son avatar sur le jeu de son choix et jouer
Mon avatar 3D installé sur GTA V PC

Des restrictions encore trop nombreuses ?

Comme vous l'aurez sans doute remarqué, les textures ne sont pas tout à fait réalistes. Sur les images ci-dessus, mon front paraît bien plus foncé que le reste du visage, et certains morceaux de ma peau (comme sur mon nez, par exemple) sont un peu "décalés". La cause étant l'éclairage qui n'était pas optimal lors du scan à la Paris Games Week. Effectivement, avec le nombre de projecteurs éclairant dans tous les sens, je dois reconnaître qu'il était assez difficile de faire un scan irréprochable.

Une fois la contrainte de la lumière passée, se trouvant dans un environnement éclairé de manière homogène, faut-il encore avoir de quoi effectuer le scan. En effet, une tablette équipée d'un capteur 3D est nécessaire. L'utilisation d'un module comme le Structure Sensor (environ 300$) ou bien l'Intel RealSense R200 (en Developer Kit à environ 100$) est donc requise. Cependant, il faut noter qu'Uraniom s'efforce de multiplier le nombre de séances de scans en en proposant à tous les événements où ils sont présents (comme c'était le cas à la Paris Games Week).

Structur Sensor à gauche et Intel RealSense R200 à droite

Une fois la partie scan réglée, passons aux choses sérieuses: l'importation du scan sur un jeu vidéo. Pour se faire, il suffit de passer par le logiciel conçu par la startup. L'interface est simple d'utilisation, fluide et intuitive; tout ce dont on peut rêver. Cependant, lorsque l'on souhaite créer son avatar pour un jeu, on remarque - au moment où j'écris cet article - que seulement quelques jeux que l'on peut compter sur les doigts d'une main sont disponibles: Arma 3, Fifa 2015, GTA V (Solo uniquement) et The Elder Scrolls: Skyrim; ce qui ne laisse pas vraiment l’embarra du choix...

Un avenir prometteur ?

Malgré les différentes restrictions citées ci-dessus, il faut savoir qu'Uraniom est un projet encore récent et qui ne cesse de s'améliorer. La startup aimerait par exemple pouvoir se séparer du module de Scan 3D afin de réaliser ces scans directement à partir de l'appareil photo d'un smartphone quelconque. Pour cela elle compte sur une autre startup, Dacuda (que j'ai également pu croiser à la PGW 2015), dont le Scan 3D à partir d'un téléphone est l'objectif. Uraniom espère également qu'au fil des années, les tablettes sur lesquels les scanners 3D seront directement intégrés se démocratiseront.

Côté jeux vidéos disponibles, il faut encore arriver à convaincre les grands éditeurs que le concept tient la route et qu'il sera utilisé et apprécié par les joueurs; ce qui n'est pas chose facile. Quelques uns cités plus haut ont déjà franchis le pas et serviront, je l'espère, d'exemple pour les suivants.

A voir donc, si Uraniom parviendra à rendre l'ensemble du projet plus accessible (avec par exemple un scan sans module, une présence sur plus de jeux vidéos,...) par la suite; car c'est un projet qui reste, je trouve, très prometteur. De plus, il faut tenir compte du fait que la plateforme n'est pour l'instant qu'en version bêta et est sortie il y a très peu de temps: le 13 Novembre 2015. On peut donc s'attendre à quelques bonnes surprises pour les prochaines releases !

Sur ce, je vous quitte sur cette petite vidéo de présentation d'Uraniom et vous laisse cliquer ici pour accéder à leur site !



A propos de l'auteur

Boris Flesch
Boris Flesch

Salut tout le monde ! Je m'appelle Boris, j'ai 16 ans et je suis passionné d'informatique et de technologie. Je partage cette passion à travers mes vidéos que tu peux retrouver sur YouTube sous le nom de PrimFX ou bien sur ce site bien sûr (tutoriels de programmation (HTML, CSS, PHP), gameplays, vlogs high-tech...). @+

A voir aussi

2 Commentaires

POSTER UN COMMENTAIRE

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire...

Pas encore de compte ? Créez-en un ici !



  • Photo de profil de Martin4952

    Martin4952

    17 Janvier 2016 à 06:25

    Je pense que c'est surement le début d'un prochain succès dans le monde high tech !

  • Photo de profil de Rose

    Rose

    5 Janvier 2016 à 23:44

    Superbe article, hâte de voir ce que va donner la suite !