Comment se positionnent les marques sur Facebook après tous les changements techniques ?

Depuis le 11 janvier 2018, tout le monde tremble. Pourquoi ? Facebook a décidé de changer les règles de son newsfeed. Dans l’intérêt des utilisateurs - des comptes personnels - le réseau social a donc décidé de revenir à des bases plus saines, afin de lutter contre
l’addiction aux réseaux sociaux. Explications.

Depuis le début d’année, vous devriez avoir remarqué que le fonctionnement de votre timeline a changé. La logique de ce changement veut que les updatesde vos amis et familles soient plus visibles que les posts des pages des marques. Les marque ont donc dû redoubler d’efforts pour contourner et affronter ces changements.

En effet, les posts « organiques », c’est à dire non-sponsorisés, ont de moins en moins de chances d’être visibles par l’audience destinée à engager avec la marque. Une bonne raison à cela : le réseau social est financé par la publicité, c’est ce qui fait subsister le géant bleu.

C’est donc une stratégie qui ne laisse pas trop le choix aux marques : payer pour plus de contenu et donc dépenser plus d’argent pour entretenir leur stratégie social média et arriver à leurs fins.

Cependant, la chose s’est révélée moins énorme qu’elle ne le paraissait. Les community managers s’attendaient à un réel tsunami sur toutes leurs pratiques. Finalement, il s’est avéré que l’algorithme a favorisé les contenus de qualité qui génèrent de l’information et de l’échange. Facebook a préféré faire la chasse aux posts trompeurs, aux bombes à clics.

Les marques ont là une très grande opportunité de développer leur stratégie de contenu afin de générer de l’engagement et toujours apparaître sur le fil d’accueil. Quelles sont alors les stratégies à adopter pour rentrer dans les cases de la politique Facebook ? Quelles marques s’en sortent le mieux ? Petit tour d’horizon.



Il faut garder en tête que la conversation et l’échange sont au cœur de la politique de Facebook. Les contenus à sens unique ne sont plus tolérés. Community managers, préférez les contenus qui privilégient l’expérience utilisateur. Les storytellings, les vidéos, les images 360° sont particulièrement appréciés des internautes. Pour générer de la conversion, il faut débuter une conversation de qualité, l’un de va pas sans l’autre désormais. Le dialogue entre une marque et ses utilisateurs doit être utile et surtout pertinent. La stratégie de contenu ne peut donc plus être laissée au hasard et chaque post doit être pensé et travaillé.

Un bon nombre de marques a passé le test haut la main. Parmi les marques françaises, Décathlon excelle sur Facebook. L’engagement est leur principale préoccupation.
L’entreprise préférée des Français a pour but de mettre le plus de monde possible au sport en les accompagnant. La clé ? Démontrer que la pratique d’un sport peut être simple et peu coûteuse à base de témoignages de sportifs du dimanche ou plus impliqués.

Certains domaines sont plus délicats à traiter sur les réseaux sociaux, comme les banques, les crédits ou encore les jeux et paris. La banque Lloyds l’a très bien compris et ses campagnes cross médias sous format vidéo sont basées sur l’entraide et l’émotion. Un succès sans précédent pour la banque qui a vu augmenter ses taux de reach et d’engagement. Les autres ont suivi le pas.

PokerStars a également réussi à se distinguer de ses concurrents en adoptant une stratégie d’insight. En effet, les fans de la page sont considérés comme privilégiés.
PokerStars communique énormément sur la vidéo et sur ses événements. Ils ont beaucoup de matière : les nombreux champions au sein de leur équipe ont tous une communauté particulière, ce qui permet à la marque de susciter un intérêt supplémentaire de ces groupes d’audience. En diffusant des interviews de joueurs, comme les « 52 questions » de Chris MoneyMaker ou des moments intenses de tournoi, PokerStars permet à sa communauté de capturer des informations sous différentes formes.

Il en va de même pour les contenus sponsorisés : si vous n’adaptez pas vos publications à votre audience, Facebook ne vous placera pas en bonne position. Le message, les règles Facebook, le format du contenu et la pertinence du placement sont à prendre très au sérieux afin d’assurer le succès de vos campagnes.

A propos de l'auteur

PrimFX
PrimFX

Salut tout le monde ! Je m'appelle Boris, j'ai 18 ans et je suis passionné d'informatique et de technologie. Je partage cette passion à travers mes vidéos que tu peux retrouver sur YouTube sous le nom de PrimFX ou bien sur ce site bien sûr (tutoriels de programmation (HTML, CSS, PHP), gameplays, vlogs high-tech...). @+

A voir aussi

3 Commentaires

POSTER UN COMMENTAIRE

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire...

Pas encore de compte ? Créez-en un ici !